Xmas fuzz

Publié le par cynic63

Bien bonne soirée au Rat Pack dimanche soir.
Nos jeunes (et moins jeune) Suppositorz ont donné un concert de bon niveau.
Devant un public assez concerné, il est vrai, les quelques nouveaux morceaux et reprises "cachées" ont bien mis le feu à la guirlande (désolé...). La musique des Suppos ne renie rien de ses influences: on est dans le garage rock, genre fuzztones, pour faire court,  avec gros orgue mais en un peu moins psyché et en beaucoup plus punk.
Les dernières sorties des Moulinois pouvaient avoir déçu, tant l'enthousiasme des débuts semblait absent. On se demandait, parfois à juste titre, ce qui manquait pour que les choses décollent vraiment.
Peut-être que, finalement, le travail carré, les heures passées en studio à remettre sans arrêt les choses en place constituaient la réponse.
Forts d'une quinzaine consacrée à l'enregistrement de leur nouvel album à Los Angeles cet automne, les Suppos nous ont montré que les choses n'en resteraient pas là et qu'on pouvait compter avec eux.
Malgré une sono défectueuse (euphémisme), le groupe a transmis son énergie et on a eu le sentiment agréable que le sujet était maîtrisé, que l'ensemble était des plus cohérent.

La set-list nous a permis d'entendre ce qui constitue désormais les hits des Bourbonnais, l'ultra efficace "Come on" ou l'emblématique "Denim band" entre autres, mais aussi quelques nouveautés à paraître prochainement.
Au niveau des covers, le choix des Morlocks ou des Lords of Altamont n'a pas vraiment surpris, tant ces derniers font partie de leur Panthéon.
Comme il s'agissait également d'un concert festif, le tout s'est terminé dans un joyeux bordel organisé avec la montée sur scène du guitariste des inénarrables Plastic Gangsters.
Quelques petites touches du fabuleux MC5 et chacun pouvait se dire que les fêtes de fin d'année commençaient de la meilleure des façons.

On attend donc des Suppos qu'ils persévèrent, qu'ils enfoncent encore plus le clou de ce "god dammed rock and roll" dont on ne se lassera jamais, surtout quand il est exprimé avec sincérité, fougue et passion. La relève, sur scène comme dans la salle, étant assuré, on peut être tranquille....

Mention spéciale: Bravo à Fred du Rat Pack pour la programmation de cette année qui s'achève. On ne peut que déplorer les problèmes de sonorisation récurrents. Dommage pour une salle et une équipe qui méritent toute l'attention des rockers d'ici.

Publié dans rock and roll

Commenter cet article

Marianna 24/12/2008 08:20

eh, eh, eh....Je suis assez d'accord avec ce post laudateur. Il y avait un côté intime, justement parceque le public était averti. On était loin des paillettes et du côté formaté de l'autre salle où on les voit plus régulièrement. Ils étaient tout simplement authentiques,spontanés. ils se sont lâchés. Il manquait juste Chris et sa troupe des Elderberries pour terminer ce bouquet de rerpises.Les portugaises en ont pris un coup mais finalement c'est pour tenir juqu'au prochain concert.