Top 5 mid'2009

Publié le par cynic63

Avant de m'attaquer à de nouveaux papiers, je me dis qu'un petit palmarès de milieu d'année -si, si, je sais compter, nous ne sommes que le cinquième mois de l'année mais en juillet-août, ça va ralentir alors....- ne serait pas superflu.
Cette idée de classer, je ne l'aime que moyennement, mais Caroline de Fondu au Noir (link) m'ayant demandé une petite sélection alors pourquoi pas....

N° 1: L'immense obscurité de la mort de Massimo Carlotto
. un roman poignant et déchirant. On en ressort très perturbé mais c'est tellement fort dans la construction, dans la narration et dans ce que ça met en jeu qu'il serait dommage de passer à côté par simple peur de se faire secouer. Vengeance à l'italienne

N° 2: Quand je serai roi d'Enrique Serna. Un grand roman total, choral qui met en colère autant qu'il amuse par cette ironie qui en transparaît à chaque page. Ajoutez à cela que l'auteur maîtrise les différents codes d'écriture et qu'il mélange l'argot comme la langue la plus soutenue, vous avez là un OVNI Mexican trip

N°3: Lorraine Connection de Dominique Manotti.
Assurément la grande dame du roman noir "à la française". Non contente de mettre le doigt là où ça fait mal, l'auteure (j'aime pas ces féminisations de noms communs débiles!!!) est une styliste. Oserai-je dire qu'elle m'a rappelé David Peace sans risquer le goudron et les plumes? Madame Manotti

N°4: Ténébreuses de Karin Alvtegen
. UNE Scandinave chasse UN Scandinave. Du roman noir psychologique mais extrêmement maîtrisé, c'est-à-dire cohérent dans son exploration du caractère des personnages, qui ne les manipule pas selon le bon vouloir de l'auteure (grrrrr!!!!). Et, en plus, une très bonne construction doublée d'une intrigue désarmante. Sombre Karin

N°5: Le serpent aux mille coupures de DOA. Quand le Sang de la Terre se mélange à la Blanche grâce à la libéralisation des échanges, on est au bord de l'explosion. Dommage, en plus, qu' On tuera tous les affreux soit un titre déjà pris...Dire que DOA écrit à quatre mains avec Dominique Manotti... Tous aux abris!!!! Nid de vipères...


Voilà toute cette petite sélection étant noir foncé, profond, sans espoir d'éclaircie, vous pouvez quand même tout oublier sous le soleil de Mexico non pas avec le Basque hurlant mais avec le très rassérénant Guillermo Arriaga et son improbable Escadron guillotine. La Veuve de Villa
Promis, juré: même après avoir lu mon top 5, vous allez vraiment vous en payer une bonne, n'est-ce pas Tonton Cristobal????

Commenter cet article

Marie 22/05/2009 15:17

Héhé, j'ai hâte de passer de l'autre côté moi aussi! =) Enfin... Du moins pendant la session! =P

cynic63 22/05/2009 15:23


Ca va le faire...Geen problem!!!!


Marie 22/05/2009 02:22

Ce qui est bien avec ton blog, c'est que je découvre sans cesse de nouvelles choses! Par exemple, en ce qui concerne cet article, impossible pour moins de critiquer ton classement, étant donné que je n'ai encore lu aucun des bouquins dont tu parles! =) Mais d'ici un peu plus d'un mois, c'est la fin des exams, et mon premier regard de lectrice sera pour Arriaga!

cynic63 22/05/2009 09:19


Parler de choses que d'autres ne connaissent peut-être pas, c'est aussi le but que je me suis fixé (en toute modestie). Arriaga après les examens, c'est excellent (du moins "L'Escadron") pour se
redonner la pêche et se mettre de bonne humeur. J'espère que tu es en forme et que tout se passera bien. Moi, les examens, c'est à partir du 2 juin....mais de l'autre côté


Jean-Marc Laherrère 11/05/2009 09:28

Que du bon !

cynic63 11/05/2009 10:56


Merci.Un très gros faible pour Carlotto. Il fallait bien en choisir un quand même...


alain 10/05/2009 18:47

Je note tout. Je ne connais que Carlotto et D Manotti dans ta sélection..

cynic63 11/05/2009 10:55


N'hésite pas à jeter un oeil sur les autres....