Pronostics 2009

Publié le par cynic63

Après avoir vu la grande majorité des films de la sélection internationale (9 séances sur 14 possibles), je vais me livrer à un petit concours de pronostics. Je n'aime pas trop ça, a priori, mais il faut quand même donner son sentiment général:
Je verrais bien pour le Grand Prix le film suédois: Majken d' Andrea östlund.
Pour le Prix spécial du jury, il est toujours difficile de se prononcer mais un film comme Café Paraiso (Café Parados) du mexicain Alonzo Ruizpalacios pourrait rafler la mise. A moins que Bagh Dad Bar Ber (Le barbier de Bagdad) de l'iranien Massoud Bakhshi ne le coiffe (sic) au poteau.
Pour le prix du public, un court du genre de Vi der blev tilbage (Nous qui sommes restés) du danois Martin de Thurah pourrait bien faire le plein des voix.
L'Allemand  Die schieffe Bahn (Quand tout déraille) de Kathrin Alberts et Jim Lacy est susceptible de l'emporter comme meilleure animation, à moins qu'il ne triomphe dans la catégorie humour où il aura forte affaire avec Arbeit für alle (Plein emploi) de ses compatriotes Thomas Oberlies et Matthias Vogel, Made in Japan de l'espagnol Ciro Altabas ou Succes (Réussite) du néerlandais Diederik Ebbinge.
On espère aussi des récompenses pour Balladen om Marie Nord och hennes klienter (La ballade de Marie Nord et de ses clients) du suédois Alexander Onofri, L'arbitro (l'arbitre) de l'italien Paolo Zucca, Luksus du polonais Jaroslaw Sztandera, Over vis en revolutie du néerlandais Margien Rogaar. Récompenses de quelle sorte? Difficile à dire.
Verdict demain soir...
ps: un petit ajout. J'avais complètement oublié le Love you more de Sam-Taylor Wood. Quand on aime les Buzzcocks, ce n'est pas pardonnable. Un très bon court dont je parlerai un peu plus certainement...

Publié dans Ecran noir

Commenter cet article

alain 06/02/2009 19:45

Tu as bien de la chance..

cynic63 07/02/2009 02:29


J'espère surtout que certains de ces films auront une diffusion autre qu'à Clermont. C'est dur pour le court alors qu'il y a vraiment des perles...
Mais je finis la semaine sur les rotules: avoir vu auatnt de films, ça use